Que visiter à Skiathos? – Le Kastro

Posted | 0 comments


QUE VISITER A SKIATHOS ?

LE KASTRO, l' ancienne capitale fortifiée de Skiathos

Comme je l'ai dit précédemment, en matière de sites archéologiques, il est évident que Skiathos ne peut rivaliser avec la Grèce continentale ou avec certaines îles comme la Crète. Néanmoins, les amateurs d'Histoire, de vieilles pierres ou tout simplement de paysages à couper le souffle ne seront pas déçus.

Un endroit allie à la fois l'Histoire et la beauté naturelle époustouflante de notre île: le Kastro, l'ancienne capitale fortifiée de Skiathos.

Elle se trouve à environ trois heures à pied de la ville ... ou à un quart d'heure en voiture. Depuis que la route qui y mène a été aménagée, n'importe quel véhicule peut y accéder aisément. Toutefois, pour parvenir jusqu'à la forteresse, la dernière partie du trajet doit se faire à pied, au milieu des pierres.

Le chemin n'est pas très long, mais est difficile pour de très jeunes enfants et impossible pour des poussettes ou des personnes en fauteuil roulant. Je tiens tout de même à signaler que nous les avons parcouru ces derniers mètres avec notre petit garçon handicapé (qui avait 7 ans à l'époque) dans les bras... Un couple d'habitants de l'île nous y avaient emmenés. Maria avait emporté tout ce qui était nécessaire pour prendre un café grec et déguster un gâteau au milieu de nulle part. C'était le mois de mai, nous étions les seuls visiteurs, émerveillés par la beauté et le silence de cet endroit.

Une table et un banc de pierre nous attendaient. Un goûter improvisé, loin du monde moderne, là où le passage des siècles n'a rien changé.

Même si vous ne pouvez aller jusqu'au coeur de l'ancienne forteresse, l'excursion vaut la peine pour la magnifique vue.

Un peu d'histoire:

La ville fortifiée fut érigée au 14ème siècle, à une époque où les Sarrasins et les pirates faisaient régner la terreur sur les mers. Il n'était pas rare qu'ils accostent sur les îles pour les dévaster. Les habitants désertèrent donc l'ancienne ville de Skiathos, près du port, pour se réfugier dans cet endroit difficile d'accès, d'où ils avaient une vue imprenable sur la mer.

Sur trois de ses flancs, la ville était protégée par la hauteur des falaises escarpées tandis que sur le flanc voisinant avec l'intérieur des terres se dressait une épaisse muraille terminée par des créneaux et percée de meurtrières.

La lourde porte de bois à deux battants avait une épaisseur de 75 cm et était renforcée par des plaques de fer et des clous. La communication avec la terre ferme se faisait par un pont-levis que les habitants faisaient glisser à l'intérieur de la forteresse en cas de danger.

Depuis sa fondation jusqu'en 1453, le Kastro fut sous la domination des Byzantins, auxuqels succédèrent les Vénitiens, jusqu'en 1538. Ensuite, la forteresse fut occupée par les Turcs jusqu'en 1821 pour être finalement abandonnée en 1829.

D'après les traces historiques, la majorité de la population de l'île, peu nombreuse à l'époque, y vivait recluse. Les maisons, sombres et petites, étaient adossées les unes aux autres. Seul faisait exception le triangle entre les églises du Christ, de la Notre-Dame de Préklan et de Saint-Nicolas où se trouvaient les demeures des notables de la forteresse.

Aujourd'hui, et depuis l'abandon des lieux en 1829, la mer est redevenue paisible. Les maisons et les églises ne sont plus que des ruines, les murs de fortification se sont effondrés et le vieux pont-levis a disparu.

Pourtant, lorsque vous arrivez à cet endroit, face à cette vue splendide, dans une nature qui n'a pas changé au fil des siècles et que vous penserez aux épreuves qu'ont traversées les habitants de l'époque, sans confort et dans la peur, sur une île où les conditions climatiques peuvent être extrêmes en hiver, alors, sur ces hauteurs battues par les vents, vous sentirez l'émotion vous envahir...